L’allaitement maternel prolongé sert l’ensemble de la société

 

L’allaitement maternel de longue durée sert l’ensemble de la société

Entretien avec une psychologue – pratiquement aucune nouvelle mère ne sait ou ne prévoit combien de temps durera la période d’allaitement de son enfant. Et soudain, l’enfant est plus âgé et l’allaitement se poursuit. Et cela semble normal. L’interview a été réalisée par une maman.

Pour ma thèse de fin d’études, j’ai choisi le sujet “l’allaitement maternel prolongé”. En l’écrivant, j’ai senti que je voulais approfondir ce sujet et donner à d’autres familles la possibilité d’exprimer leur point de vue sur le sujet. En 2018, j’ai lancé une enquête anonyme dans laquelle les répondants ont pu s’exprimer ouvertement et honnêtement, et j’ai été très surpris par l’excellent taux de réponse. Plus de 5 500 hommes et femmes y ont participé !

A partir des résultats, un livre a été créé qui devrait encourager les gens à prendre le chemin approprié individuellement sans paraître dogmatique. Dans le livre, les lecteurs trouveront de nombreux rapports de terrain, des entretiens avec des experts, des résultats d’enquêtes, des faits sur l’allaitement, de belles photos dans un environnement sur un fauteuil confortable et des réponses possibles sur la façon de réagir aux déclarations de l’environnement.

L’allaitement maternel – jours, semaines, mois, années ?

une psychologue : Que pensez-vous de l’expression “allaitement maternel à long terme” et quand commence-t-on à parler d’allaitement maternel à long terme” ?

une maman : Je ne pense pas beaucoup à ce terme et je ne l’aime pas non plus. Elle implique qu’une période d’allaitement dure “exceptionnellement longtemps”, bien qu’un allaitement long soit tout à fait naturel. L’OMS recommande l’allaitement exclusif des enfants pendant six mois, suivi d’une alimentation complémentaire adéquate jusqu’à leur deuxième anniversaire et au-delà – pour autant que cela soit juste pour la mère et l’enfant.

Dans mon enquête, les opinions sur la durée “normale” de l’allaitement maternel étaient très différentes : certaines personnes parlaient d’un “allaitement maternel prolongé” dès six mois, dès qu’un enfant commence à prendre des aliments complémentaires. Certaines personnes pensent que l’allaitement doit commencer au moment de la première dent. D’autres pensent que jusqu’à douze mois est idéal, car le lait maternel devrait être la principale source d’alimentation pendant la première année de vie. D’autres encore définissent l’allaitement maternel long à partir de deux ans. Les mères qui n’allaitent pas elles-mêmes sont plus susceptibles de définir une période plus courte que celles qui allaitent depuis plus longtemps. Tous les avis ont leur justification et doivent être acceptés par l’environnement concerné.

L’allaitement maternel prolongé est donc relatif. Le facteur décisif est la durée (ou plutôt la brièveté) de l’allaitement dans une culture ou un environnement social particulier – et la façon dont les gens pensent à l’allaitement.

une psychologue : Que diriez-vous à une mère combien de temps elle devrait allaiter son enfant (si elle vous le demandait) ?

une maman : Tant que cela lui convient, à elle et à son enfant. Personne n’a le droit de juger une affaire aussi personnelle.

une maman : Vous avez écrit le livre “L’allaitement maternel prolongé – naturel, sain, axé sur les besoins”. Comment en êtes-vous venu à écrire un livre ?

une psychologue : J’ai allaité nos deux enfants plus longtemps que la moyenne. Même avec le premier enfant, j’ai remarqué que je ne connaissais pratiquement aucune autre mère dans l’environnement qui allaite aussi longtemps. Ce n’est qu’après un certain temps que j’ai pu échanger des points de vue dans des groupes d’allaitement et virtuellement, et que j’ai réalisé ce qu’est un allaitement long et tabou et que d’autres mères n’avaient pas non plus l’occasion d’échanger avec des personnes ayant les mêmes idées.

Le fait de ne pas allaiter présente des inconvénients pour la mère, l’enfant et nous tous

une psychologue : Quels sont les avantages d’un allaitement maternel plus long (plus d’un an) pour l’enfant ?

une maman : Les avantages sont nombreux :

Par exemple, même après un an, un enfant est toujours très bien nourri et son système immunitaire continue d’être soutenu.
Le fait de ne pas allaiter augmente le risque de développer des allergies, de l’asthme, de l’obésité, du diabète I ou II, entre autres.
Cependant, l’allaitement prolongé a également un effet positif sur le développement des liens affectifs, cognitifs et moteurs.
Et très important : le lait maternel est le lait parfaitement adapté, spécifique à l’espèce et optimal pour un enfant humain.

une psychologue : Et pour la mère ?

une maman : L’allaitement maternel réduit le risque de cancer du sein, des ovaires et de l’utérus et de diabète. Ces facteurs positifs augmentent même avec la durée de l’allaitement, et non diminuent. L’hormone ocytocine est produite pendant l’allaitement, à la fois par la mère et par le bébé. Pour la mère, cela se traduit par une meilleure résistance au stress, plus de sérénité et de force pour mieux faire face au manque de sommeil et aux autres stress. Fondamentalement, on peut dire : la non-infirmerie présente des inconvénients.